FAQ | Foire Aux Questions !

Oui : les monnaies locales sont légales, elles sont encadrées par la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire. Ces monnaies sont énumérées comme des titres de paiement, dont l’unique objet doit être l’économie sociale et solidaire. En 2017, il y a déjà une quarantaine de monnaies locales qui circule en France.

Une monnaie locale stimule une consommation plus responsable et durable sur le territoire où elle circule en favorisant :

  1. les circuits courts et les commerces de proximité, et
  2. les pratiques responsables et durables.

Elle garantie que la démarche est collective par son utilisation et sa gouvernance. Tous les adhérents, qu’ils soient particuliers ou professionnels, peuvent participer aux décisions.

Elle permet également de connecter les acteurs locaux (professionnels, collectivités, associations, particuliers…) autour d’un projet commun et donne ainsi plus de visibilité aux initiatives du territoire.

Les monnaies locales participent exclusivement à l’économie réelle et ne peuvent être échangées que contre des biens et services. Elles s’opposent ainsi aux échanges financiers ayant un objet purement spéculatif ou favorisant l’économie souterraine.

Non, une monnaie locale est pleinement complémentaire à l’euro.

Ces deux types de monnaie circulent en parallèle: l’Euro circule à l’échelle de la zone euro pour favoriser les échanges inter-nationaux. Les MLC ont un territoire plus restreint pour favoriser les échanges locaux et valoriser les pratiques de consommation et de production plus responsable. Ces deux monnaies n’ont pas les mêmes objectifs, donc elles ne sont pas en concurrence.

Il faut également souligner qu’une MLC  est pleinement adossée à l’euro. Par principe, les MLC sont un « habillement plus responsable » de l’euro.

Oui, plusieurs systèmes de sécurisation sont utilisés pour empêcher la falsification des coupons-billets cairn. L’utilisation d’un papier spécial, impossible à reproduire, provenant de la papeterie de Vizille est une de ces sécurités.

Les titres de monnaie locale complémentaire sont également garanties par un fonds de garantie. La valeur de chaque cairn en circulation est ainsi pleinement garantie et sécurisée par ce fonds.

Tout d’abord, le Cairn fonctionne sur un réseau de partenaires. Il est ainsi possible de payer ses fournisseurs en Cairn, s’ils font partie du réseau. Vos fournisseurs ne font pas partie du réseau? Pas d’inquiétude, deux options s’offrent à vous:

  1. Demandez à vos fournisseurs d’intégrer le réseau du Cairn,
  2. Changer de fournisseurs. L’association vous aidera à trouver des fournisseurs localement (fournisseurs de marchandises, emballages, imprimeurs, comptables, artisans…).

Ensuite, vous pouvez également verser une partie de vos salaires en Cairn. Toutefois, vous devez avoir l’accord préalable de vos employés. Ces employés (ou vous-même) doivent également être adhérent de l’association pour recevoir et payer en Cairn.

L’association travaille activement pour intégrer dans son réseau de partenaires des prestataires de services publiques. Les entreprises telles que GEG, les régies de transport, les distributeurs d’eau seront peut-être bientôt dans le circuit économique de la monnaie locale. Ainsi, il sera également possible de payer une partie de vos charges. Toutefois, il ne sera pas possible de régler le Trésor Public avec vos cairns.

Si vous n’arrivez pas à dépenser vos cairns, il existe une dernière option: reconvertir vos cairns en euro. Cette reconversion est souhaitée la plus faible possible car elle ne stimule pas la circulation du cairn et le développement des échanges locaux. Une contribution à la relocalisation, faible (2%) mais existante, est prélevée lors le la reconversion. Cette contribution permet :

  1. de développer le réseau d’acteurs en favorisant l’échange avec les cairns,
  2. assurer aux consommateurs utilisant le Cairn que les professionnels feront autant que possible circuler le Cairn dans l’économie locale, et
  3. aider les entreprises membres à mettre en place des projets « responsables et verts ».

 

Non, certaines monnaies locales ont été initiées par des commerçants soucieux de valoriser le commerce de proximité et les échanges locaux et de lutter ainsi contre les dérives de la grande distribution.

Toutefois, tous les projets de MLC ont été initié par des citoyens.

Le Cairn sera utilisable sur l’ensemble du grand bassin de vie grenoblois : du Trièves au nord Grésivaudan et de la Bièvre au pays Vizillois.
Ce périmètre géographique a ensuite été divisé en différents groupes locaux pour valoriser tous les territoires du Cairn.

Zone Cairn

 

Zone géographique du Cairn (début 2017)